Engager?

Générique de Compass TV & CRF (Conseil Régional de la Formation)

Un personnage masculin apparaît. Il est le commentateur.
Il dit : « Vous allez bientôt engager un travailleur handicapé ? »
« Quelle personne avec quel handicap pour quel travail ? »
Il est assis sur une chaise de bureau.
Il dit qu’il y a toutes sortes de handicaps,
« Ce qui est une qualité peut parfois devenir un défaut et inversement. »
« Le tout c’est de proposer la bonne place à  la bonne personne. »
Pour illustrer ceci apparaît un personnage masculin, portant de grosses lunettes noires. Il est malvoyant. Il est muni d’un balai et travaille dans ce qui ressemble à un musée ou un magasin de porcelaines. Il cogne dans les vases et on entend le bruit du choc entre le balai et un vase. Son visage est triste.
Une croix rouge et un bruit signalent qu’il n’est pas à la bonne place par rapport à son handicap.
Le commentateur explique « Car le handicap est souvent lié à l’environnement »
Notre personnage malvoyant se retrouve ensuite dans un nouveau décor : il est assis devant un ordinateur, il a un casque sur les oreilles. Une canne est appuyée contre sa chaise. Il sourit.
Un V vert et un bruit signalent qu’il est à la bonne place.
Le commentateur explique : « Par ailleurs, 80% des handicaps surviennent en cours de carrière »
Pour illustrer cela, un nouveau personnage apparaît : il porte un casque de chantier, un crayon sur l’oreille. Il est très concentré à prendre des mesures, il regarde dans une mire. Un cône indique le danger.
On entend soudain un sifflement : une brique tombe. Et un cri : la brique est tombée sur son pied.
Le commentateur dit :
« Il faut alors se poser les bonnes questions. »
Le personnage apparaît, s’appuyant sur 2 béquilles, il marche sur une jambe.
Le commentateur : « Adapter les conditions de travail? »
On revoit alors notre personnage assis devant un ordinateur, ses 2 béquilles sont appuyées sur sa chaise. Il sourit.
Le commentateur : « modifier la fonction? ou carrément la changer? »
Un texte apparaît à l’écran : « Quelles sont les règles? »
Un nouveau personnage apparaît à l’écran. Il s’agit d’une femme, elle est assise sur une chaise roulante et on devine un écran d’ordinateur devant elle et elle semble écrire sur un clavier.
Le commentateur : « Le travailleur handicapé doit être à l’abri de toute discrimination »
Pour illustrer cela, un parapluie rouge apparaît et s’ouvre au-dessus de la tête de la dame.
« Il doit bénéficier d’aménagements raisonnables de son poste de travail, gagner sa vie normalement… ».
Trois pièces apparaissent au-dessus de la dame.
« … et avoir des conditions de travail conformes aux règles du bien-être. Comme tout le monde quoi! »
Pour illustrer cela, le champ s’élargit et on voit la dame entourée de 4 autres dames, toutes assises devant un ordinateur et protégées par un parapluie rouge. Un V vert apparaît à côté du texte « Comme tout le monde »
Le commentateur réapparaît à l’écran :
« Quant aux pouvoirs locaux wallons, ils doivent compter au moins 2,5 % de travailleurs en situation de handicap dans leurs effectifs… »
Une feuille de cahier apparaît, indiquant 2,5 %. Le 0 inférieur du symbole « pourcents » forme la roue d’une chaise roulante, munie de rayons.
Le symbole se déforme pour venir former une balance et le commentateur ajoute
« … et faire en sorte que le handicap ne soit pas un obstacle lors de procédures de recrutement ou d’évolution de carrière. »
Le symbole se déforme à nouveau pour former un visage qui sourit, puis fait un clin d’œil.

La question « Comment recruter une personne handicapée? » apparaît à l’écran.
Un candidat, barbu, apparaît à l’écran, assis devant un bureau. Le mot « Simple » apparaît au haut de l’écran. Il lit une feuille qu’il tient devant lui.
« C’est généralement aussi simple que de recruter n’importe qui! » dit le commentateur.
« Même s’il faut parfois adapter les tests ».
Le mot « Adapter » apparaît au haut de l’écran.
«… agrandir les questionnaires, octroyer du temps supplémentaire, »
Une horloge, en forme de chat, apparaît à l’écran.
«… faire intervenir un interprète en langue des signes… »
Une interprète apparaît sur la droite de l’écran, le personnage tourne la tête vers elle.
Une nouvelle page s’ouvre à l’écran, figurant un site internet, sur lequel il est écrit : « L’AWIPH vous @ide »
Le commentateur : « L’AWIPH peut également relayer vos offres d’emploi et même les diffuser sur son site internet. »

La question « Comment accueillir ou maintenir à l’emploi du travailleur handicapé ? » apparaît à l’écran.
Commentateur : « Comment accueillir une personne handicapée?
« Comme n’importe quelle autre nouvelle recrue! »
On voit un bâtiment, sur la gauche. Un personnage se tient sur le perron du bâtiment, en haut d’escaliers. On comprend qu’il s’apprête à accueillir une nouvelle recrue, qui arrive en chaise roulante, de la droite de l’image.
On voit par la fenêtre arriver deux personnes. Tous deux regardent la « nouvelle » arriver.
Le commentateur « Il faut expliquer aux collègues les dispositions prises… »
une rampe d’accès apparaît alors et la travailleuse en chaise roulante, sourire aux lèvres, monte pour rejoindre le bâtiment et y rentre.
Et le commentateur poursuit : «… pour permettre au nouveau de travailler dans des conditions qui tiennent compte de son handicap. »
« Il faut également éviter qu’ils croient qu’il est favorisé »
Le commentateur apparaît à l’écran, devant le décor précédent et commente :
« Bref: employer un travailleur handicapé n’est pas un problème »
On voit l’un des deux travailleurs utiliser la rampe d’accès pour descendre avec un chariot chargé de caisses.
Le commentateur : « … et bien souvent, les aménagements mis en œuvre profitent également à  ses collègues! »
L’image disparaît, et on entend la musique du générique, avec la mention « Une production réalisée par le Conseil régional de la Formation CRF ».